MAROC-TUNISIE : À GENÈVE, M. EL OTHMANI RENCONTRE LE CHEF DU GOUVERNEMENT TUNISIEN YOUSSEF CHAHED, CELUI QUI S’EN EST PRIS AU MAROC LORS DE LA FINALE DE LA LDC AFRIQUE ENTRE L’EST ET LE WAC

0
165

BABA+ AGENCES

Saàd Eddine El Othmani, le chef du gouvernement Marocain, participe à la tête d’une importante Délégation Marocaine tripartite à la 108ème Conférence Internationale du Travail qui s’est ouverte lundi dernier au Palais des Nations à Genève.

Placée sous le signe « Construire un avenir avec un travail décent », la Conférence à laquelle prennent part plusieurs chefs d’Etats et de gouvernements, aux côtés de quelque 5.700 délégués gouvernementaux, employeurs et travailleurs en provenance des 187 Etats membres de l’OIT, se penchera, 12 jours durant, sur les profondes transformations en cours dans le monde du travail, la justice sociale, la violence et le harcèlement en milieu de travail, ainsi que sur la Déclaration du Centenaire.

Lors de cette Conférence, M. El Othmani a rencontré notamment la présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa, le vice-président turc, Fuat Oktay, et la Première ministre norvégienne Erna Solberg, puis le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed

Laissant de coté les heurts du football et les conséquences fâcheuses de la dernière finale de la Ligue des Champions entre l’Espérance Tunis et le WAC et ce qu’elle a pu engendrer comme hostilités de chaque part surtout très virulentes du coté tunisien ou s’est pris ce même chef de gouvernement pour s’en prendre hautainement au Maroc, la raison vient de prendre ses assises donc à Genève et les deux chefs de gouvernement du Maroc et de Tunisie se sont rencontrés pour apaiser une tension qui n’a que trop nuit aux relations entre les deux peuples ces derniers jours.

Cette rencontre est en fait une nouvelle occasion de renforcer de nouveau la coopération entre les deux pays dans différents domaines et faire ainsi table rase du passé récent qui ne peut être une voie louable pour l’approche des deux Nations

Aussi, on voit qu’une page vient d’etre tournée pour le bien des deux pays. Espérons que dorénavant, les choses puissent se remettre avec sagesse dans leur place initiale et ne plus s’embourber dans des futilités qui ne peuvent apporter que haine et destruction

 

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

ROBERT FORD, EX AMBASSADEUR AMÉRICAIN EN ALGÉRIE, SE PENCHE SÉRIEUSEMENT SUR LA SITUATION POLITIQUE EN ALGÉRIE : SES REMARQUES SUR GAID SALAH ET LE HIRAK, SES SUGGESTIONS ET SES RÉFLEXIONS FUTURISTES POUR CE PAYS

AGENCES Robert Ford, ancien ambassadeur US en Algérie , dans les années 90 et parfait conn…