PÉTROLE : LE BARIL EN HAUSSE MALGRÉ LA GUERRE COMMERCIALE ENTRE LES USA ET LA CHINE

0
449

Selon la médiane d’un consensus compilé par Bloomberg, les analystes s’attendent à une baisse des stocks de brut de 1,4 million de barils sur la semaine achevée le 16 août.

Une diminution des réserves indique généralement une hausse de la demande en pétrole, de nature à faire monter les prix.

D’autres analystes soulignent que la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, empêche tout gain durable des prix de l’or noir.

Mercredi, les  prix du pétrole on débuté la séance en hausse. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 60,50 dollars à Londres, en hausse de 0,78% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTI pour la même échéance, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, s’échangeait à 56,35 dollars, 0,39% de plus que la veille.

Par ailleurs, les cours restent soutenus par l’accord de limitation de production reconduit par l’OPEP et ses partenaires à leur tête la Russie .

Cet accord a été prolongé pour une durée de 9 mois à partir du 1er juillet.

L’Organisation avait convenu, en décembre 2018, avec dix pays producteurs non-OPEP, la Russie à leur tête, d’une baisse conjointe de leur production de 1,2 million de barils/jour à partir du 1er janvier 2019, pour une période de six mois, avec une réduction de 800.000 barils/jour par l’Opep et de 400.000 barils/jour par ces pays producteurs non-OPEP.

Plusieurs réunions de l’OPEP sont attendues pour les prochains mois pour examiner les évolutions du marché pétrolier.

 

Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

Agriculture : Lancement d’un programme de promotion du colza et du tournesol

Hibapress Le programme de promotion “Maghreb Oléagineux” vient d’être la…