L’AFRIQUE DU SUD FACE A SON DESTIN

0
115

De quoi sera fait demain en Afrique du Sud ? La question est posée à la direction du Congrès National Africain (ANC), le Parti au pouvoir en Afrique du Sud, était toujours réunie à huis clos lundi soir pour accoucher d’une décision sur un départ anticipé du président Jacob Zuma, sous pression de l’opposition qui a réclamé la dissolution du Parlement.Les 107 membres de la plus haute instance de décision de l’ANC, le Comité National Exécutif (NEC), sont retranchés depuis le début d’après-midi dans un hôtel de Pretoria.Un média local a suggéré que Jacob Zuma avait enfin accepté de se retirer, mais il a été aussitôt démenti par la présidence.Le NEC a le pouvoir de “rappeler” M. Zuma, comme elle l’avait fait en 2008 pour le président Thabo Mbeki.Aussi, la scène de démission ou anticipation du départ de Zuma, peut toujours durer davantage si une solution pacifique et de répondant mutuel n’est trouvé car Zuma n’entend point sortir par la petite porte.

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

Le Conseil de gouvernement adopte le PLF 2019

Hibapress Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, le projet de loi de finances N° 18-8…