Trump veut lever le confinement pour éviter “des suicides par milliers”

Hibapress

Le président américain Donald Trump a indiqué mardi que les Américains “se suicideront par milliers” au cas où la période de confinement se prolongeait au-delà du 12 avril, soit les fêtes de Paques, date à laquelle il souhaite lever les mesures sanitaires censées stopper la propagation du Coronavirus.

« Notre peuple est plein de vitalité, de vigueur et d’énergie. Ils ne veulent pas être enfermés dans une maison, un appartement ou un espace », a déclaré le président Trump lors d’un entretien avec la chaîne Fox News. « Ce n’est pas fait pour notre pays, et nous ne sommes pas bâtis de cette façon », a-t-il poursuivi.

Au cours de l’émission, M. Trump a expliqué qu’il avait à contrecœur donné son aval à la stratégie de la Maison Blanche de distanciation sociale pour « ralentir la propagation » du virus pendant 15 jours et a réitéré qu’il réévaluerait la sagesse de cette approche dans les prochains jours.

« Je lui ai donné deux semaines », a-t-il dit, notant que le délai expirera au début de la semaine prochaine. « Nous évaluerons à ce moment-là ».

Le Locataire de la Maison Blanche a suggéré des conséquences désastreuses si au moins certains secteurs de l’économie ne sont pas restaurés dans les prochaines semaines.

« Nous allons perdre plus de personnes en plongeant un pays dans une récession ou une dépression massive », a-t-il avancé. « Pour les autres personnes, vous allez voir des suicides par milliers, vous allez avoir toutes sortes de choses, vous allez avoir de l’instabilité. Vous ne pouvez pas simplement entrer et dire que nous allons fermer les États-Unis d’Amérique, le plus grand pays et le plus prospère du monde ».

Le marché boursier a chuté ces dernières semaines en raison des craintes concernant le virus qui affectent le commerce et les entreprises. Des entreprises non essentielles à travers le pays ont été condamnées à fermer pendant des semaines pour tenter de limiter la propagation du virus, faisant monter le chômage en flèche et favorisant l’incertitude pour les propriétaires de petites entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer