COVID-19 : MAScIR prévoit la fabrication de 10.000 kits de diagnostic

Hibapress

La Fondation MAScIR (Moroccan Foundation for advanced science, innovation and research) prévoit la fabrication de 10.000 kits de diagnostic de la Covid-19 avant la fin du mois de juin 2020, a indiqué mercredi à Rabat, la directrice générale de la Fondation, Nawal Chraibi.

Lors d’un point de presse dédié à la présentation du premier kit 100% marocain de diagnostic de la Covid-19, conçu par le centre de Biotechnologie médicale de la Fondation MAScIR, Mme Chraibi a souligné que « dès le 12 mars, lorsque l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la Covid-19 de pandémie, notre équipe de biotechnologie médicale a pris l’initiative en s’appuyant sur l’expertise cumulée ces 10 dernières années pour mettre au point le kit de diagnostic du SARS-COV 2 ».

Après avoir présenté le centre de Biotechnologie médicale, comme étant une structure qui héberge les travaux de recherches d’une équipe depuis une dizaine d’année autour de deux axes, à savoir le développement de kits de diagnostic moléculaire de certaines maladies infectieuses et cancéreuses prévalentes au Maroc et en Afrique et le développement d’une plateforme dédiée aux médicaments biosimilaires, Mme Chraibi a noté que ce nouveau kit de diagnostic de la Covid-19 conçu en un temps record, a été « reconnu pour sa singularité de part sa composition, ses caractéristiques et sa sensibilité après qu’il ait été comparé aux kits de routine utilisés dans les laboratoires de référence au niveau national ».

A cet effet, la directrice générale a expliqué que « dès la validation du kit au niveau de notre laboratoire, celui-ci a fait l’objet d’essais cliniques sur un échantillon de 450 patients atteint de la Covid-19″, démontrant ainsi une concordance complète ainsi qu’une très haute performance. Elle a indiqué qu’à l’heure actuelle, l’objectif a été fixé autour de la fabrication de 10.000 kits avant la fin mois de juin 2020, pour ensuite aller vers une production plus conséquente qui couvrirait le besoin national en la matière ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer