ALGÉRIE/ 1 ERE INTERVIEW OFFICIELLE CHEZ LUI AU PALAIS PRÉSIDENTIEL : UN TEBBOUNE SÛR DE LUI QUI ÉVOQUE LA PAUVRETÉ, CORONAVIRUS ET HIRAK, L’ACHARNEMENT EXTÉRIEUR CONTRE SON PAYS, LA LIBYE ET SES RELATIONS AVEC LES USA, FRANCE ET RFA

BABA- HIBAPRESS/RABAT

Première sortie médiatique officielle du président algérien Abdelmajid Tebboune, jeudi dernier mais diffusée hier vendredi, du sein même du palais présidentiel ou il a rencontré quatre journalistes bien choisi à la loupe afin de débattre des sujets d’actualité qui concernent de près comme de loin l’Algérie

Dans un ton et une posture modeste, habillé d’un beau costume dont une veste qu’il tend à chaque instant à tirer peut-être très restreint pour sa taille mais humble et d’un sang froid exemplaire, jamais contraint d’aller à la colère ou au charbon avec excitation…le président Tebboune a montré une vraie allure d’un vrai président qui paraissait se préoccuper plus des affaires de la classe des pauvres et de la moyenne classe mais qui n’oublie pas pour autant de porter un coup d’œil pour son « frère » et ami » Marocain comme, d’ailleurs, tous les présidents de l’Algérie qui l’ont précédés sans exception aucune dont la priorité des priorités est véhiculée contre le Maroc à vie!

Tebboune, qui a réussi fortement sa première interview officielle, reste un homme très correct dans ses pensées pour avoir défendu à chaque fois ses opinions jusqu’au bout quitte à quitter le gouvernement le plus tôt possible, ce qui lui est arrivé en 1991-1992 avec Si Ghozali, uniquement six mois de gouvernance avec Bouteflika en 1999, puis avec Benflis, Sellal et encore une autre fois de plus avec Bouteflika en 2017 ou il ne siège point longtemps, au vu de son caractère qu’il a hérité de son père un Cheikh des Oulémas et sa mère une simple paysanne dont la famille est issue du Sud-Ouest algérien de la Wilaya d’El Bayad

Il est donc clair que Tebboune cherche à vouloir remédier aux choses mais sa venue à la présidence depuis juste six mois, qui a coïncidé avec le Hirak et Coronavirus l’empêchent obligatoirement à faire le pas nécessaire comme il l’a bien précisé dans son intervention : »on ne peut beaucoup demander à ce gouvernement qui vient juste de débuter mais soumis aux exigences de coronavirus »

D’autre part, Tebboune veille scrupuleusement à vouloir mieux s’intéresser aux doléances de la classe des pauvres à laquelle il a promis de meilleurs conditions et un nouveau ADN qu’elle a perdue »depuis 88 car elle fut la plus affectée par les différents problèmes qu’a connu le pays, particulièrement pendant les années du terrorisme et la dégradation de la situation économique qui s’en était suivit »

Sans trop aller à la besogne, Tebboune ne peut ne pas parler «  de l’instrumentation par divers moyens et des plans visant l’Algérie due à un acharnement extérieur d’où la nécessité de la vigilance pour mettre en échec ces desseins », allusion faite à un pays voisin « frère » et « ami »

Tebboune n’en est pas resté là pour décortiquer la situation en Libye en voulant la mettre exclusivement sous tutelle algérienne car disait-il : » on est les prioritaires pour résoudre ce problème et pas d’autres pays de la Région »

Sur ses relations avec les USA, France et RFA, Tebboune a répondu avec aisance que les relations Algérie-USA sont des relations d’intérêts réciproques et ont toujours été meilleures sans moindre équivoque, qu’il a une entente parfaite avec son homologue français Macron,  lesquels « ne veulent pas laisser certains lobbies intervenir entre eux », que l’Algérie est le seul pays qui engage 34 vols quotidiens pour la France et que l’Histoire est commune entre les deux pays, alors que la RFA « a toujours soutenu l’Algérie même lors de sa « révolution » et qu’il est parmi les premiers pays investisseurs en Algérie »

Tebboune, néanmoins, est le premier président algérien à ouvrir ses portes à la Presse pour une interview aussi éloquente, ce qui démontre qu’il a l’intention à vouloir aller le loin possible dans ses idées qu’il aurait peut-être calquées du système Marocain!

 

 

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer