El Otmani promet l’amélioration du climat des affaires

Hibapress

Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a affirmé, mardi à Rabat, que le Comité national de l’environnement des affaires (CNEA) entamera dans les prochains jours l’élaboration d’une politique nationale intégrée visant à améliorer le climat des affaires, basée essentiellement sur les résultats de l’enquête nationale sur les obstacles au développement du secteur privé, menée par le Comité en 2019 en partenariat avec des experts internationaux.

Cette annonce a été faite lors des travaux de la 11ème réunion du CNEA, qui a été consacrée à la présentation du bilan des activités du Comité au titre de l’année 2019, l’adoption de son plan d’action pour l’année en cours et la présentation d’exposés sur un ensemble de projets structurants dans le pays et qui concernent le développement du climat des affaires.

Intervenant à cette occasion, M. El Otmani a souligné qu’en application des instructions contenues dans la message adressé par le Roi Mohammed VI aux participants à la 2ème session de la Conférence internationale sur la justice, en octobre dernier à Marrakech, dans lequel le Souverain a souligné la nécessité d’élaborer une vision stratégique dans le domaine de l’amélioration du climat des affaires, le CNEA « s’emploiera cette année à préparer et développer une politique nationale intégrée pour améliorer le climat des affaires », selon un communiqué du Département du chef du gouvernement.

Pour assurer la réussite de cet important chantier, un comité de pilotage sera créé et comprendra les différents secteurs et organismes concernés des secteurs public et privé et se chargera de la préparation du contenu de cette politique nationale, a-t-il expliqué.

Le chef du gouvernement a également lancé un appel aux membres du CNEA à « s’engager dans ce chantier structurant qui permettra de donner un nouvel élan au travail du Comité et à la dynamique des réformes liées à l’amélioration du climat des affaires dans notre pays », ainsi qu’au secrétariat du Comité à « poursuivre l’accompagnement et le soutien nécessaires pour la réussite de ce chantier et tous les autres chantiers qui émergeront de cette politique nationale d’amélioration du climat des affaires ».

M. El Otmani a salué, à cet égard, la performance du CNEA en tant que l’un des mécanismes de concertation et de dialogue « que nous continuerons d’appuyer pour définir et mettre en place les priorités des réformes qui facilitent le travail de l’entreprise nationale et accroissent sa compétitivité », notant qu’en dis ans d’existence, le comité a impacté positivement la vie des citoyens et des entreprises, a amélioré et développé le climat des affaires et a renforcé l’attractivité des investissements. « Il s’agit d’une success-story à l’intérêt évident pour le pays et une réussite nationale dont nous sommes fiers et que nous allons veiller à pérenniser », a-t-il dit.

Il a également loué les progrès réalisés par le Maroc, soutenus par les réformes visant l’amélioration du climat des affaires, qui ont permis de renforcer l’attractivité de l’économie nationale, comme en témoignent le volume élevé des investissements étrangers et l’amélioration du classement du Royaume dans divers rapports internationaux tels que le rapport Doing Business publié chaque année par le Groupe de la Banque mondiale.

Le Royaume a pu réaliser un changement qualitatif en gagnant 75 places dans son classement dans ce rapport au cours des dix dernières années, pour se hisser au 53ème rang sur 190 pays cette année, contre une 128ème rang avant la création du comité, a rappelé M. El Otmani, faisant savoir que le Royaume occupe le 3ème rang au niveau de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer