ALGÉRIE : LA JSK LE REPRÉSENTANT DU PEUPLE KABYLE ET DE KABYLIE ARBITRAIREMENT SANCTIONNÉ. ON EN VEUT À LA LÉGENDE DE L’ALGÉRIE

BABA-HIBAPRESS-RABAT-AGENCES

Il est le seul dirigeant dont le club opère en LFP algérienne qui savonne comme il faut les responsables de la FAF et de la LFP pour leur incompétence et pour leur intégration dans le domaine du doute qui court dans la compétition de D1

En effet, la JSK a toujours était la cible de certains responsables du football algérien et la dernière en date celle de la priver de participation à la Coupe CAF alors qu’elle le mérite largement

Depuis l’arrivée de Cherif Mellal à la direction du club Kabyle, ce dernier est en permanence ciblé par le président de la FAF et de la LFP Zetchi et Medouar

Parce qu’il dit la vérité rien que la vérité, on cherche par tous les moyens possibles à vouloir le faire descendre, tout en cherchant le moindre alibi pour lui en vouloir

Il est certain que certains ont une dent, surtout, contre la Kabylie et en plus contre son club légendaire et héroïque de la JSK

Si on veut faire disparaître le représentant de la Kabylie de la carte de représentativité au niveau de la CAF, c’est vraiment un acte irresponsable car la JSK a donné beaucoup de Titres à l’Algérie et ne peut, en aucun cas, être récompensé de la sorte

Avant-hier, le bras de fer est arrivé à son paroxysme jusqu-à ce que la LFP a voulu impliquer la JSK avec les « Hautes Autorités du pays », ce qui ne peut etre puisque cela peut apporter à l’Algérie la colère de la FIFA et là, on découvre jusqu’ou on en veut à la JSK, à son président et à son peuple, le toujours pacifique et responsable

Pour arriver à leurs fins donc, la Ligue de Football Professionnel (LFP) vient de sanctionner le président de la JS Kabylie Cherif Mellal pour « violation de l’obligation de réserve, outrage à la fédération, ligue et de leurs structures et membres, atteinte à la dignité et à l’honneur à leurs membres, et non respect des décisions des commissions juridictionnelles »

La LFP rappelle que le président de la JSK était déjà sous le coup d’une sanction disciplinaire de deux (2) ans de suspension ferme, écopée en 2019.

«Sur saisine de la Fédération Algérienne de Football (FAF) en date du 9 août 2020 N 449/2020 et du 9 septembre 2020 N 518/2020, la commission de discipline a procédé à l’ouverture d’une procédure disciplinaire à l’encontre de monsieur Chérif Mellal conformément à l’article 9/4 du code disciplinaire de la FAF », explique l’instance dirigeante de la compétition.

La sanction infligée au patron des « Canaris Kabyles» est motivée également par « le non respecté des décisions des organes juridictionnels, quoiqu’il était sous le coup d’une sanction initiale d’interdiction de toute activité en relation avec le football (PV n 58 en date du 20/06/2019 sanctions initiales deux (2) ans de suspension ferme de toute fonction officielle et/ou activité en relation avec le football avec proposition de radiation à vie a/c du 20/06/2019), il a tenu en deux reprises une conférence de presse en sa qualité de président du club avec des déclarations et propos en violation des dispositions du code disciplinaire de la FAF, et conformément à l’article 22 du code disciplinaire qui stipule l’interdiction de toute activité en relation avec le football comprend, l’interdiction : administrative, sportive et de représentation du club ou autres », poursuit la LFP.

Outre cette sanction, Chérif Mellal devra s’acquitter d’une amende d’un million de dinars. « La commission de discipline informe que le règlement des championnats de football professionnel ouvre le droit de faire appel devant la commission fédéral des recours dans les délais cités aux articles 96,97 du règlement ».

 

Un commentaire

  1. EN ALGÉRIE ET SURTOUT AU MAROC TOUS CEUX QUI DISENT LES QUATRE VÉRITÉS SONT MARGINALISÉS , ISOLÉS ,HARCELÉS PUIS EMPRISONNÉS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer