QUAND LE FÉMINICIDE EXPLOSE EN ALGÉRIE. ALERTE ROUGE ET RECORD IMPRESSIONNANT EN 2020!!!

HIBAPRESS-RABAT-AGENCES

En Algérie, une photo lancée sur les réseaux sociaux d’une jeune femme enceinte et mère d’un enfant assassinée par son mari avait fait le tollé général qui appelle que cesse le féminicide en Algérie

Ikram Aissat n’était agée que de 19 ans et fut tabassée en présence de quelques membres de la famille de l’époux jusqu’à mort s’ensuive au foyer familial a jeté l’Algérie dans le désarroi.

Aujourd’hui, une large campagne de sensibilisation est née en Algérie pour vouloir mettre fin au féminicide qui n’a que trop fait de victimes, qui n’a que trop sévi !!!

Cependant, il n’y avait pas que Ikram dans cet imbroglio car il y a aussi Asmae, âgée de 30 ans, qui a trouvé la mort égorgée, le 8 août dernier à Beni Messous par son mari alors qu’elle était enceinte. Juste avant elle, à Guelma, un militaire retraité a tué sa femme avec un fusil de chasse, tandis qu’une autre femme âgée de 28 ans, enceinte et mère de deux petites filles, a été tabassée par son conjoint jusqu’à la mort à Boukricha dans le même Wilaya.

Ces quelques cas ne sont qu’une partie des 36 autres cas recensés depuis le début de l’année, malheureusement, très peu rapportés. Dont notamment quatre affaires, de janvier à juin, concernant les cas de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort des victimes.

On rappellera que le confinement a été pour beaucoup dans l’explosion des records en divorces, pas uniquement en Algérie mais dans le monde entier !!!

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer