LE HAUT REPRÉSENTANT DE L’UE JOSEPH BORRELL RÉPOND AU polisario : « LE SOUTIEN AUX SÉQUESTRÉS DES CAMPS EST ACCORDÉ PAR PUR SOUCI HUMANITAIRE, RIEN DE PLUS »

HIBAPRESS- RABAT-AGENCES

Le Haut Représentant de l’UE pour la Politique Etrangère et la Sécurité Josep Borrell a affirmé, dans sa réponse à la question d’un eurodéputé, que le soutien de l’UE aux séquestrés de Tindouf est accordé par pur souci humanitaire.

« L’UE vient en aide à la population sahraouie qui vit dans des camps de réfugiés uniquement dans un but humanitaire et pour répondre à des besoins de développement », a tenu à préciser M. Borrell.

Il a, ainsi, souligné que la position de l’UE « se situe dans la droite ligne des résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies et est favorable à la recherche d’une solution politique réaliste, réalisable et durable, qui repose sur le compromis ».

De ce fait, le chef de la diplomatie européenne rappelle que les deux partenaires (Maroc-UE) « réaffirment leur appui aux efforts du Secrétaire général de l’ONU pour poursuivre le processus politique visant à parvenir à une solution politique, juste, réaliste, pragmatique, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara, qui repose sur le compromis en conformité avec les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, notamment la résolution 2468 du 30 avril 2019 ».

Sur d’autres aspects du partenariat Maroc-UE, M. Borrell explique que « les deux partenaires ont exprimé leur souhait de renforcer la coopération bilatérale dans les années à venir.

Ils sont également conscients de l’importance d’une réponse aux défis auxquels l’Afrique est confrontée et ils s’engagent à promouvoir les initiatives en faveur de la Paix dans le Continent, notamment en matière de maintien de la paix, de médiation et de gestion de crises, en veillant à encourager le développement d’une approche globale alliant la dimension sécuritaire et le développement humain ».

Ils expriment aussi, ajoute-t-il, « leur attachement à la coopération régionale, tant au travers de l’Union du Maghreb Arabe et le dialogue bilatéral entre voisins maghrébins que par leur implication au sein des structures associant pays européens et pays d’Afrique du Nord, telles que l’Union pour la Méditerranée et le Dialogue 5+5 ».

En s’appuyant sur la Déclaration politique dans laquelle le Maroc et l’UE ont adopté, pour la première fois, un langage commun s’agissant de la question du Sahara, le chef de la diplomatie européenne réitère la position claire et sans équivoque de l’Union qui met en avant la solution politique basée sur le réalisme et le compromis avec comme référence la dernière résolution onusienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer