Farida Bouazzaoui, jeune comédienne talentueuse et ambitieuse…

Hibapress / Aziz El Guennouni

Le travail et la persévérance, en dépit des revers, finissent toujours par payer. Cela, rejoint parfaitement le parcours artistique de la comédienne et peintre, Farida Bouazzaoui. Grande passionnée de théâtre, elle a suivi des cours d’art dramatique à l’ISADAC ou l’Institut Supérieur d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle.

Lauréate en 2006, et contrairement à plusieurs, la jeune comédienne se démarque à l’international, avec une participation marquante dans des productions internationales :

  • Opposito, théâtre de rue;
  • «Sans titre » de F.G. Lorca,  mise en scène par Roberto Serda ;
  • « Génirik Vapeur » dans le spectacle TAXI en collaboration avec l’institut français;
  •  « Une nuit dans le jardin » mise en scène de Messoud bouhcine avec la collaboration de Ulrick Weiss (Allemagne) et Christine Richier (France).

Au niveau national, elle a participé à maints spectacles théâtraux d’envergure avec les troupes de théâtre les plus reconnues au Maroc (Aquarium; Chamate; Afroidite ; Anfass). Parmi ses pièces de théâtre les plus réussies : « DIALY » mise en scène par Naima ZITAN qui a fait couler beaucoup d’encre, et « KHARIF » pour laquelle elle a obtenu le prix de meilleure comédienne en 2017.

Farida a réussi  à exercer ses talents de comédienne tant à la télévision qu’au cinéma. Elle est l’héroïne de la série « El Gharib », ce nouveau concept est une production 100% marocaine et exclusive dans le monde arabe.  Pour ce feuilleton, les scénarios ont été développés et écrits dans un atelier d’écriture pendant 6 mois, sous la tutelle de la réalisatrice Layla Triqui.  Elle a aussi été en tête d’affiche du long métrage «EL Bayra» réalisé par Abderrahman TAZI, sans oublier sa participation à plusieurs productions étrangères comme la fameuse série télévisée : «Homeland »  qui a reçu plusieurs prix de l’industrie, y compris le prix Primetime Emmy Award 2012 pour la série dramatique exceptionnelle  et le Golden Globe Award pour la meilleure série télévisée. Elle est aussi apparue dans le film belgo-italo-français «La source des femmes», cette comédie dramatique a fait partie de la sélection du festival de Cannes 2011 et  le film «Picnique»…

Dans le monde de l’art, le talent d’un artiste passe avant tout par son imagination. Peintre autodidacte, elle a fait ses débuts en peinture il y a quelques années. La peinture est son désir profond depuis l’enfance. Toutefois, ce n’est que 30 ans plus tard qu’elle s’y ouvre enfin et se déploie entièrement. Pour elle, son sujet de peinture de prédilection est bien évidement la femme, car les femmes sont le témoignage d’une réalité perdue, agaçante, effrayante, qui ne cesse d’émerger.

Farida a démontré un cheminement exceptionnel, c’est une artiste qui sait s’exprimer, s’exposer, prendre des risques et faire preuve d’audace.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer