Mezzour : « le Maroc a fait le choix résolu de l’action, de l’ouverture et de l’ambition »

Hibapress

Pour son développement, le Maroc a fait le choix résolu de l’action, de l’ouverture et de l’ambition, a affirmé, jeudi à Bruxelles, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

‘’Au Maroc, qui n’a pas de grosses réserves naturelles, la décision a été prise au plus haut sommet de l’Etat de favoriser l’action, de construire les infrastructures, de travailler sur le long terme et dans le cadre de plans, et de faire en sorte que chaque génération construise pour la prochaine, avec à chaque fois des visions sur trente ans’’, a souligné le ministre, qui s’exprimait en ouverture de la 33ème session extraordinaire du Crans Montana Forum Africa, placée autour de la thématique  »le monde à l’heure de la souveraineté économique de l’Afrique’’.

‘’Au lieu de nous focaliser sur les réserves naturelles, nous avons décidé de créer et de valoriser la valeur du travail’’, a-t-il soutenu, citant entre autres réalisations les politiques des barrages, énergétique et d’infrastructures, avec notamment la construction de 1800 km d’autoroutes et du premier port de la méditerranée et de l’Afrique.

Le Maroc, a-t-il poursuivi, a opté pour une stratégie d’ouverture, matérialisée par des accords de libre-échange ou de coopération commerciale avec plus de 100 pays, sans pour autant reculer devant les risques que posait cette ouverture en termes de perturbations de certaines habitudes économiques et de bouleversements des tissus économique et commercial.

‘’Plutôt que d’avoir peur du changement, de dépenser trop d’énergie à essayer de stabiliser des situations et des équilibres très instables, au risque de laisser de côté l’essentiel, il faut faire preuve d’ambition’’, a plaidé M. Mezzour.

Le Maroc n’a pas emprunté la voie de ‘’la passivité et de la navigation au gré du vent’’, tendant la main à ses partenaires pour travailler ensemble et faire émerger de nouveaux pôles économiques, a-t-il ajouté.

Trois jours durant, cette session extraordinaire du forum tentera de contribuer à ‘’créer un réseau international pour soutenir les efforts de ces pays africains, qui prônent une nouvelle feuille de route, basée sur la bonne gouvernance, le développement humain et l’innovation, et la quête de souveraineté économique’’.

Elle débattra de la construction d’un nouveau partenariat Afrique-Europe, des défis sécuritaires auquel fait face le continent, du renforcement des systèmes de santé publique, du financement de l’investissement public et de la place de la femme africaine est dans la lutte pour la sécurité alimentaire.

Créé en 1986, le Forum de Crans Montana est une organisation internationale non gouvernementale suisse, à vocation mondiale. En 1998, avec le soutien du Conseil Fédéral suisse, le Forum s’est engagé dans une action ‘’permanente’’ en faveur du développement et de l’intégration mondiale de l’Afrique, réunissant à chaque fois des dirigeants des mondes politique et économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer