Femmes entrepreneures au Maroc : 25 PME accompagnées par le programme “SheTrades”

Hibapress

Un total de 25 petites et moyennes entreprises (PME) et coopératives marocaines ont eu l’opportunité de renforcer leurs capacités en termes de gestion de la qualité, de marketing y compris numérique et de certification, grâce au soutien du projet SheTrades Maroc, dont la cérémonie de clôture s’est déroulée vendredi à Casablanca.

Lancé au Maroc en septembre 2020 par le Centre du commerce international (ITC) et le ministère de l’Industrie et du Commerce, en collaboration avec l’Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE), ce projet a été financé par la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), la Banque islamique de développement (BID) et le Bureau de facilitation du commerce du Canada (TFO Canada).

Parmi les bénéficiaires sélectionnés, quinze PME et coopératives ont reçu un soutien pour établir leurs plans de marketing et de promotion, tandis que huit ont été coachées, en partenariat avec TFO CANADA, pour optimiser leur participation au Salon International de l’alimentation (SIAL) Montréal et entrer en contact avec près d’ une centaine d’acheteurs canadiens.

Aussi, trois institutions d’appui au commerce ont reçu un soutien pour améliorer leurs portefeuilles de services et digitaliser les services prioritaires afin de mieux répondre aux besoins des petites entreprises et coopératives.

Intervenant à cette occasion, le Directeur Général du Commerce au ministère de l’industrie et du Commerce, Abdelouahed Rahhal, a souligné que le projet « SheTrades Maroc » s’inscrit en droite ligne des efforts du Maroc visant à améliorer les conditions de vie des femmes et de leurs familles, à renforcer le rôle de la femme marocaine dans le processus de développement globale du Royaume et à faire usage du potentiel immense des entreprises et des coopératives féminines au service d’une économie pérenne et inclusive et d’une croissance équilibrée et harmonieuse.

M. Rahhal a souligné que ces 25 femmes entrepreneurs bénéficiaires de ce programme sont aujourd’hui capables d’exporter leurs produits du Maroc vers les marchés internationaux, notamment dans le moyen orient et en Europe. C’est un bon début et nous espérons que ce genre de programmes puisse s’inscrire dans la continuité afin de pouvoir redoubler le nombre de femmes bénéficiaires de ces efforts d’accompagnement et de renforcement de la compétitivité du produit du terroir marocain.

Pour sa part, Hani Salem Sonbol, Directeur général de l’ITFC s’est félicité de la mise en œuvre de cette initiative au Maroc, dans le domaine très important de l’autonomisation des femmes.

« Cela a été rendu possible grâce à notre partenariat fructueux avec l’ITC, la BID et TFO Canada. L’initiative SheTrades appuie une participation accrue des femmes entrepreneures pour contribuer à une croissance économique plus inclusive au Maroc. C’est pour cela qu’à l’ITFC, nous nous concentrons également sur le développement du commerce pour tous, et que nous soutenons des partenariats qui répondent aux défis économiques mondiaux tout en contribuant aux Objectifs de développement durable des Nations Unies », a-t-il relevé.

De son côté, Lilia Naas, Chef Bureau MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) de l’ITC a souligné l’importance de ce programme qui a fédéré plusieurs partenaires et acteurs clé avec pour but de renforcer l’autonomisation économique des femmes au Maroc.

Il s’agit d’un pilier essentiel pour parvenir à un commerce durable et inclusif qui a soutenu les capacités de 25 entreprises et coopératives dans le domaine de la gestion et du marketing notamment digital, ainsi que leurs capacités exportatrices à l’étranger.

Il a également relevé que ce programme a contribué au renforcement des capacités des différentes institutions partenaires afin de leur permettre d’approfondir leur accompagnement et adopter leurs services aux différentes contraintes rencontrées par les femmes entrepreneures, émettant son souhait que l’ITC aura de nouvelles opportunités pour renforcer et développer davantage l’entrepreneuriat féminin au Maroc.

ITFC, membre de la BID, a été créée avec l’objectif principal de faire progresser le commerce entre les pays membres de l’OCI, ce qui contribuerait en fin de compte à l’objectif global d’amélioration des conditions socio-économiques des populations à travers le monde.

Le Centre du commerce international est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies. L’ITC aide les petites et moyennes entreprises des économies en développement et en transition à devenir plus compétitives sur les marchés mondiaux, contribuant ainsi au développement économique durable dans le cadre du programme d’Aide pour le Commerce et les Objectifs du Développement Durable des Nations Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer