HISTORIQUE QUALIFICATION DE L’ALBANIE POUR L’EURO 2024 : SYLVINHO, L’EX BARCA, ACTUEL ENTRAÎNEUR DES « AIGLES » SE DIT S’INSPIRER DE L’HISTOIRE DU MAROC A QATAR

HIBAPRESS-RABAT

Dans un entretien avec la FIFA, le sélectionneur de l’Albanie, qualifié pour l’EURO 2024 l’été prochain, avoue s’inspirer du conte de fée qu’a vécu le Maroc au Mondial 2022.

Sylvinho est le sélectionneur de l’Albanie

Les Aigles sont qualifiés pour l’EURO 2024 de l’UEFA

L’ancien joueur du Barça dit s’inspirer de l’histoire du Maroc à Qatar 2022™

Récompense traditionnellement accordée aux Albanais qui se sont distingués à l’étranger, l’Aigle d’or a été remise au Brésilien en novembre dernier.

Sylvinho, le sélectionneur de l’équipe nationale masculine d’Albanie, a en effet reçu cette récompense des mains du premier ministre du pays Edi Rama. L’ancien joueur du FC Barcelone et entraîneur éphémère de l’Olympique Lyonnais a été récompensé pour avoir mené son équipe à l’EURO 2024 de l’UEFA. Ce sera la deuxième fois seulement que le pays d’Europe de l’Est dispute la phase finale continentale, après l’EURO 2016.

Pour l’Albanie, le cap est désormais fixé sur l’EURO 2024 en juin et juillet prochains. Le tirage au sort a eu lieu le samedi 2 décembre et Sylvinho sait que la tâche sera loin d’être facile pour l’Albanie qui se retrouve dans le même groupe que l’Espagne, la Croatie et l’Italie.

“L’objectif principal sur le long terme, dans six mois, est de réussir notre tournoi”, a déclaré le sélectionneur à la FIFA. “Le deuxième objectif est de faire avancer notre projet et de faire de l’Albanie un pays incontournable à l’EURO, voire à la Coupe du Monde, que l’Albanie n’a jamais combattue.”

“Imaginez que nous fassions un excellent EURO l’année prochaine, un quart de finale par exemple. Ce serait extraordinaire, mais ça ne signifierait pas grand-chose si nous ne continuons pas à nous développer. Nous voulons progresser dans deux domaines : faire bonne figure en tournoi, puis avoir le soutien du pays, de la fédération et des joueurs afin de maintenir l’élan pour les qualifications de la Coupe du Monde de la FIFA 26™ et d’arriver à jouer ces compétitions régulièrement.”

Sylvinho avoue alors s’inspirer d’un conte de fée qui s’est produit lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ : celui du Maroc , qui a atteint les demi-finales et qui a montré qu’un petit poucet pouvait aller loin à condition d’être bien préparé.

“On n’étudie pas forcément des équipes comme la France, l’Espagne, l’Allemagne, l’Angleterre ou le Portugal, parce qu’elles seront toujours candidates au titre”, poursuit Sylvinho. “Nous nous tournons vers des équipes que nous pouvons espérer imiter et donc il est tout à fait logique que le Maroc soit une référence pour nous. Nous espérons que cela continuera à être le cas, parce qu’ils se sont vraiment bien débrouillés. Mamma Mia !”

Si le Brésilien se montre aussi enthousiaste à l’idée d’offrir à l’Albanie son rêve de Coupe du Monde, c’est parce qu’il s’est profondément attaché à son pays d’adoption. Sylvinho est en effet fasciné par le mélange culturel de l’Albanie, où l’Italie exerce une forte influence de l’autre côté de la mer Adriatique, tout comme la Grèce, sa voisine.

Le Brésilien parle l’italien et l’anglais au quotidien, mais n’hésite pas à faire appel à un interprète albanais pour les causeries avec ses joueurs afin de “préserver la langue et la culture locales”. Il a même choisi d’y vivre, tout comme son adjoint Doriva – ancien milieu défensif et membre de la Seleção à France 1998. Son autre adjoint, l’ex-international argentin Pablo Zabaleta, est resté à Barcelone pour s’occuper de ses jeunes enfants.

“Nous sommes Sud-Américains, mais nous avons vraiment absorbé la culture des pays européens dans lesquels nous avons passé du temps”, ajoute Sylvinho. Après avoir quitté les Corinthians au Brésil, il est ainsi passé par Arsenal et Manchester City en Angleterre, et a porté les couleurs du Celta Vigo et du FC Barcelone en Espagne. Devenu entraîneur, il a été assistant dans des clubs brésiliens avant d’être l’adjoint de Roberto Mancini à l’Inter, puis d’accompagner Tite à la tête de la Seleção entre 2016 et 2019.

Aujourd’hui, l’Albanie de Sylvinho présente donc un côté ‘jogo bonito’ qu’elle rêve d’exposer durant l’EURO 2024, mais aussi, pourquoi pas, lors des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 26™ qui commence en mars 2025 pour la zone Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer