L’action de Meta bondit de 20% après une hausse du nombre d’utilisateurs

Hibapress

Les actions de Meta, la nouvelle société mère de Facebook, ont grimpé de plus de 18 % mercredi après la publication de ses résultats du premier trimestre.

La société a battu les projections de Wall Street sur le bénéfice par action, à 2,72 dollars, et même si elle a manqué de peu les attentes en matière de revenus, la croissance du nombre d’utilisateurs a suffi à propulser le titre à la hausse.

Meta a fait état de 1,96 milliard d’utilisateurs actifs quotidiens au premier trimestre, battant les estimations des analystes après avoir enregistré la première baisse de son nombre d’utilisateurs au trimestre précédent.

Les utilisateurs actifs mensuels de Facebook ont augmenté de 3 % et les utilisateurs actifs quotidiens de Facebook de 4 % par rapport à l’année précédente. Les utilisateurs actifs mensuels et quotidiens de la famille d’applications Meta ont également augmenté de 6 % chacun. Cela marque un revirement par rapport à la rare stagnation du nombre d’utilisateurs au cours du trimestre précédent.

« Nous avons fait des progrès ce trimestre sur un certain nombre de priorités clés de l’entreprise et nous restons confiants dans les opportunités et la croissance à long terme que notre feuille de route de produits va débloquer », a déclaré Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Meta, dans un communiqué.

« Plus de gens utilisent nos services aujourd’hui que jamais auparavant, et je suis fier de la façon dont nos produits servent les gens dans le monde entier », a-t-il indiqué.

Les principales applications de Meta – Facebook, Instagram et WhatsApp – ont représenté 97,5 % des 27,9 milliards de dollars de revenus de la société au premier trimestre. Reality Labs, le secteur de l’entreprise axé sur les applications du métavers, a rapporté 695 millions de dollars.

Meta a également revu à la baisse ses prévisions de dépenses totales pour l’année, ajustant la limite supérieure de ses dépenses prévues de 95 à 92 milliards de dollars. Cet ajustement a probablement été bien accueilli par les investisseurs qui s’inquiètent de l’ampleur des dépenses de l’entreprise pour ses projets d’avenir en matière de réalité augmentée et virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer