Affaire du chantage : Un an de prison avec sursis pour Eric Laurent et Catherine Graciet

Hibapress

Les journalistes français, Eric Laurent et Catherine Graciet, ont été condamnés chacun, mardi par le tribunal correctionnel de Paris, à 12 mois de prison avec sursis assortis d’une amende de 10.000 euros, dans l’affaire d’extorsion de fonds au Royaume du Maroc.

Les deux prévenus ont aussi été condamnés à 5.000 euros chacun en vertu de l’article 475-1 du Code français de procédure pénale.

Le tribunal a, par ailleurs, jugé recevable en la forme la constitution de partie civile du Royaume du Maroc et condamné les deux journalistes à 1 euro en réparation des différents préjudices présentés par la partie civile.

Eric Laurent et Catherine Graciet, qui avaient menacé le Maroc de publier un livre à charge s’ils ne reçoivent pas la somme de trois millions d’euros, avaient été pris en flagrant délit de chantage, après la plainte déposée par le Maroc auprès de la justice française et des rencontres organisées avec les prévenus sous le contrôle de la police et du parquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer