MAROC-SANTÉ : LE ROYAUME SUR LE POINT DE RECRUTER DES INFIRMIÈRES DE PHILIPPINES POUR 3 000 DOLLARS

HIBAPRESS-RABAT

Les déclarations concernant la possibilité de faire venir des infirmières philippines au Maroc ont suscité une large controverse, malgré la pénurie du nombre de travailleurs dans le secteur, qui est proche de 50 % de la moyenne mondiale.

Les déclarations faites par Leslie Baga, l’ambassadeur des Philippines à Rabat, dans son entretien avec l’agence de presse de son pays, ont déclaré avoir été informés lors d’une réunion qu’il a eue avec des responsables marocains à Rabat, au début du mois d’avril, de la possibilité de faire venir des infirmières philippines pour  travailler au Maroc », selon ce qu’ont rapporté les journaux marocains.

Concernant ces déclarations et le cas de Mustafa Jai, chef du Syndicat Indépendant des Infirmières au Maroc, les déclarations ont été faites par l’ambassadeur des Philippines au Maroc, et aucun responsable marocain n’a encore répondu au niveau du ministère de la Santé ou de toute autre partie.

Il a expliqué que le Maroc souffre d’une pénurie d’infirmières, avec environ 33 000 infirmières en activité, alors que le nombre dont le Maroc a besoin pour égaler la norme internationale est d’environ 65 000 infirmières de toute urgence.

Jai a poursuivi: “Certaines raisons empêchent d’amener des infirmières des Philippines au Maroc, dont la principale est le salaire financier, qui dans certains pays atteint environ 3 000 dollars, tandis que le salaire des infirmières au Maroc atteint environ 600 dollars, en plus de l’absence d’organisme national.”

Certaines autres raisons sont liées à l’anglais problématique parlé par les infirmières philippines, alors que les Marocains dépendent du français.

Un autre problème, selon l’orateur, est le nombre d’emplois alloués annuellement au ministère de la Santé, qui ne dépasse pas 5 500 pour les médecins et les infirmières, alors que le nombre de diplômés annuels est d’environ 6 300 infirmières, et le nombre est appelé à augmenter jusqu’à environ 11 000 par an, ce qui crée plus de chômage au Maroc.

Jusque-là, selon les données officielles du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, 6 200 élèves infirmiers sont en formation au cours de l’année 2022/2023 dans les Instituts Supérieurs des Métiers Infirmiers et des Technologies de la Santé, à condition que ce nombre passe à 7 000 à la prochaine saison et à 9 000 dans la saison qui suit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer