Les grands éditeurs US en pourparlers pour licencier du contenu à Microsoft et OpenAI

Hibapress

Microsoft et OpenAI sont en pourparlers avec de grands éditeurs de presse américains pour obtenir des licences sur leur contenu afin de l’utiliser dans le développement de produits d’intelligence artificielle (IA), rapporte le New York Times.

Le journal relève que les négociations notamment avec Gannett (GCI), News Corp et IAC, portent sur le prix et les conditions de licence du contenu de ces entreprises.

Un porte-parole d’OpenAI a déclaré que l’entreprise avait eu des « conversations productives avec de nombreux » créateurs et propriétaires de contenu au sujet de leurs préoccupations concernant l’IA.

Mercredi, le New York Times a intenté une action en justice contre OpenAI et Microsoft pour avoir utilisé des millions de ses œuvres afin de construire des outils d’intelligence artificielle générative qui s’appuient sur ce que l’on appelle des modèles de grand langage.

La plainte du Times est la première du genre parmi les grands éditeurs de presse à s’en prendre à OpenAI et Microsoft.

Microsoft siège au conseil d’administration d’OpenAI et investit plusieurs milliards de dollars dans l’entreprise.

Dans sa plainte, le Times a déclaré qu’il avait le devoir d’informer ses abonnés, mais « l’utilisation illégale par Microsoft et OpenAI du travail du Times pour créer des produits d’intelligence artificielle qui lui font concurrence menace la capacité du Times à fournir ce service ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer